AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Use your assets !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


♣ Âge : 27
♣ Date d'inscription : 16/08/2011
Messages : 366
♣ Où suis - je? : Dans ton c** ! Regarde ! Je te fais ch*** !


Me, myself & I
Statut:
♣ Humeur:
100/100  (100/100)
♣ Mes relations :

MessageSujet: Use your assets !   Mar 13 Sep - 1:06

Bien souvent, les personnes qui travaillaient dans une boîte de strip-tease, c’était soit parce que c’était des exhibitionnistes de première classe, soit des personnes qui n’ont rien dans la tête, tout dans leurs atouts physiques, ou bien la dernière catégorie possible de distinguer; ceux qui étaient désespérément en recherche d’argent. Moi, je faisais partie de cette dernière catégorie. J’avais récemment appris que pour faire de l’argent rapidement et décrocher un second emploi, un diplôme en marketing, ça ne vaut pas grand-chose. Par contre, si je voulais guérir un jour, me débarrassait de cette maladie qui me rongeait peu à peu, je devais avoir de l’argent, rapidement.

Franchement, jamais je n’aurais cru que je serais obligée de faire ça un jour dans ma vie. Moi qui était si garçon manqué, à porter les t-shirts les plus grands possible, maintenant je portais des vêtements serrés et je les enlevais pour faire plaisir à une bande de vieux porcs en manque de sexe. Oui, moi c’est comme ça que je décrivais les clients que je voyais les soirs où je travaillais, parce que franchement, n’importe quelle personne ayant une vie amoureuse et sexuelle normale n’avait pas besoin de ce genre de chose pour se satisfaire. Des boîtes de strip-tease, c’était pour les désespérés, et moi, j’aidais ces affreux désespérés, tout ça pour quoi, parce que moi-même j’étais désespérée, mais d’une autre façon.

Malgré toutes ces pensées négatives, le fait que mon colocataire et meilleur ami, Jayden, s’opposait plus que tout à ce que je travaille ainsi, surtout pas dans ma condition – autre argument en plus quoi – j’avais quand même trouvé un moyen de me conditionner à aller travailler dans cet endroit; quand j’aurai assez d’argent, j’en serai débarrassée, et plus jamais je n’y mettrais les pieds. Pour le moment, je me contentais de faire le clown – oui, pour moi, c’était ça, faire le clown - me dandiner devant ces hommes, et puis, si ça leur plaisait ou pas, ce n’était pas mon problème.

Ce soir, après avoir passé la journée à ne rien faire du tout, sauf peut-être me faire poser des extensions dans les cheveux par Jayden, j’enfilai un jean et un haut noir, prit une autre tenue – soi-disant de scène – et je partis pour me rendre au bar de strip-tease. Il n’était pas question que je marche dans la rue avec une tenue pareille. En fait, comme je n’avais pas d’argent à perdre dans des tenues pour danser, je demandais à mon frère aîné, qui était drag-queen, de m’envoyer les costumes qu’il ne portait plus, et après, je les arrangeais pour qu’ils soient encore acceptables.

Je me changeai, me coiffai et me maquillai seulement une fois arrivée au club, en compagnie des autres filles. Puis, quand je me rendais compte que je commençais un peu à leur ressembler, je vis que j’étais donc prête, et tant mieux, parce que cela allait bientôt commencer. Toutefois, il y avait tellement de filles qui se pressaient pour y aller en premier que je me retrouvais dans une situation où je pouvais m’esquiver durant un moment, et qui sait, peut-être aller prendre un verre. Comme je ne voulais pas être vue, pour le moment, dans la tenue que je portais – une jupe très courte noire et un haut métallique qui ne couvrait que le nécessaire – j’allais au bar par derrière, mais je m’arrêtai net quand je vis qui le tenait en ce moment. Ce fut un choc, tellement que sans y penser, je dis :

- Brit’, c’est toi ?!
(c) Mayiie & Faith



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Use your assets !   Ven 16 Sep - 14:58

Je n'avais pas fais mes choix de vies en fonction de ce que les gens pouvaient bien penser de moi, au début c'était simplement pour plaire à ma mère, pour lui prouver que je pouvais moi aussi m'en sortir toute seule, alors arriver à travailler dans un club de strip-tease restait sans aucun doute une évidence. Même si au fond de moi j'aurais préféré faire de grandes études et me sortir de tout ça, comme quoi de toute évidence ce n'était vraiment pas possible. Je devais faire avec ce que j'étais, Brittany Williams 21 ans et serveuse dans un club de strip-tease, ni plus ni moins. En même temps je gardais tout de même un minimum de dignité, je ne me déshabillais pas devant ces porcs affamé de chaire fraiche. Ces hommes dont les femmes ne les satisfont plus, préférant venir admirer de belles femmes et payer bien cher sans jamais toucher. Pitoyable.
Et puis il ne faut pas cracher dans la soupe, j'étais bien entouré dans cet endroit, je m'étais facilement fait des amis et l'ambiance restait géniale, enfin la plus part du temps. Et puis je n'avais pas vraiment l'intention de rester ici toute ma vie, un jour ou l'autre je trouverais un « vrai » métier, un dans le lequel je me sentirais épanouie et fière. Un métier dont je pourrais parler sans aucun problème. Parce que soyons franc, servir des hommes en mal de sexe et leur piquer leur argent n'avait rien de vraiment gratifient. Mais bon il fallait bien que je paye le loyer de mon super loft et il fallait bien manger après tout. Puis soyons franc deux secondes je restais une jeune femme avec un charme incroyable à toute épreuve alors, autant s'en servir.

Ce soir j'avais pris mon service un peu plus tôt, besoin d'argent, besoin de sortir de chez moi. Juste envie de voir du monde, enfin tout un tas de raisons qui m'avaient fait venir avec deux heures d'avance. Je me changeais lorsque dans la salle j'entendis une musique qui me fit pointer le bout de mon nez dehors, ce que je pouvais aimer cette musique. Une des filles dansait avec toute la sensualité qu'elle pouvait dégager. Bizarrement ça ne m'étais jamais venu à l'idée de le faire à mon tour, étrange pourtant je suis sûre de pouvoir être assez doué pour le faire. Enfin qui sait un jour peut être, sait on jamais.
Je commençais donc à me bouger pour aller d'un endroit à l'autre de la salle pour servir les hommes qui en avaient besoin, quelques mains aux fesses par si par là, rien de bien étrange pour le moment, le fait de les voir pour la plus part sobre me faisait assez bizarre mais qu'importe. Je m'approchais de la table d'un habitué pour parler un peu avec lui lorsque je me fis appeler plus tard. "Je reviens te voir après Jax" Je lui fis un clin d'oeil et partie en direction du bar pour prendre une nouvelle commande lorsque le choc fut brutal, ce ne pouvait pas être vrai. « Kali ? Oh mon dieu, mais, qu’est ce que tu fais là ? » Je prenais ma cousine dans mes bras, trop heureuse de la revoir après tout ce temps, nous n'étions que des gamines la dernière fois que nous nous étions vu, elle avait tellement changé jamais de ma vie je n'aurais pensée la retrouver dans un endroit comme celui là. Et encore moins dans cette tenue.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


♣ Âge : 27
♣ Date d'inscription : 16/08/2011
Messages : 366
♣ Où suis - je? : Dans ton c** ! Regarde ! Je te fais ch*** !


Me, myself & I
Statut:
♣ Humeur:
100/100  (100/100)
♣ Mes relations :

MessageSujet: Re: Use your assets !   Lun 19 Sep - 17:01

Kaliska & Brittany
Brittany était ma cousine, voilà pourquoi je l’avais reconnue presque automatiquement, malgré ma légère hésitation, parce que cela faisait des années que je ne l’avais pas vue. Certaines personnes ne parlaient pas à leur famille plus éloignée, mais dans mon cas, mes parents trouvaient qu’une belle famille unie qui s’aime, c’était bien vu en société. Du coup, nous nous voyions très souvent quand nous étions plus jeunes, mais quand j’ai eu cette énorme dispute avec mes parents et que j’étais partie vivre seule avec mon frère, j’ai complètement perdu le contact avec le reste de ma famille également, comme si j’avais mis tout le monde dans la même situation, et que mes parents, ça incluait également ma famille plus éloignée, et que je ne voulais plus jamais leur parler.

J’avoue que maintenant, je le regrettais un peu dans certains cas, comme avec Brittany, parce que je m’étais toujours bien entendu avec elle, et je sais que même si nous avions changé chacune de notre côté, je savais qu’il y avait quelque chose entre nous deux, un lien que le temps ne pourrait pas abîmer. C’était un peu étrange qu’aujourd’hui, je me retrouve à l’interpeller, n’étant même pas totalement certaine qu’il s’agissait d’elle, parce que cela faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas vue. Par contre, j’avais visé juste, et j’en étais heureuse, et c’est peut-être pour cela que moi aussi je la pris dans mes bras, contente de la revoir.

Par contre, je devais l’admettre, j’aurais peut-être voulu la recroiser à un autre endroit. La raison était qu’un club de strip-tease, c’était probablement le dernier endroit où je voudrais me retrouver, et pour une des premières fois de ma vie, je me sentais un peu embarrassée d’être à cet endroit, habillée dans cette tenue – si on pouvait appeler cela ainsi – maquillée comme une vraie poupée gonflable. Brittany, j’avais deviné tout de suite ce qu’elle faisait; elle était habillée correctement, et ne semblait pas danser, et si c’était le cas, je l’aurais croisée bien avant aujourd’hui. Elle semblait plutôt être serveuse, chose qui était beaucoup plus admirable que moi. Donc, c’était normal que ce soit elle qui me demande ce que je faisais ici, je lui dis, tout simplement :

- C’est un peu compliqué, si tu veux je t’expliquerai plus tard ! Et toi, comment tu vas !?

C’était assez compliqué pour tout dire. Même si j’avais changé durant toutes ces années, je n’étais certainement pas devenu une fille qui aime se trémousser le derrière pour faire plaisir à des vieux pervers. Même encore aujourd’hui, je ne savais pas danser convenablement – danser dans les soirées, ça ne comptait pas – et je n’avais pas l’intention d’en apprendre davantage, parce que je n’étais certainement pas en train de faire ce boulot par gaieté de cœur, et la raison principale pourquoi j’étais ici, c’était ce qui était compliqué, et à mon avis, ça ne se disait pas en deux minutes derrière le bar d’un club de strip-tease. Ce n’était pas très long, dire « J’ai besoin d’argent, parce que j’ai le cancer ». Il y avait d’autres circonstances pour dire des choses pareilles, et au fil des jours, je l’avais appris à mes dépens, j’avais appris à savoir comment je pourrais annoncer tout cela.

- Est-ce que tu serais libre pour discuter de tout ça après la soirée ? Tu m’as vraiment trop manqué !

Je jetai un coup d’œil à la scène. Pour le moment, tout semblait bien se dérouler, et j’avais encore quelques minutes avant que le responsable des danseuses vienne me chercher partout pour que j’y aille à mon tour. Par contre, j’avoue que ce soir, même si c’était une nécessité, je n’avais pas envie d’y aller, j’avais autre chose en tête; discuter avec ma cousine, et rattraper le temps perdu avec elle durant toutes ces années.



-------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Use your assets !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Use your assets !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Entrevue de Rene Preval avec le Miami Herald
» Swiss law takes effect, blocks Duvalier's assets
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pop The Glock :: East :: Hodge Hill :: Club Demon-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit