AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Something to remember

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


♣ Âge : 27
♣ Date d'inscription : 16/08/2011
Messages : 366
♣ Où suis - je? : Dans ton c** ! Regarde ! Je te fais ch*** !


Me, myself & I
Statut:
♣ Humeur:
100/100  (100/100)
♣ Mes relations :

MessageSujet: Something to remember   Lun 19 Sep - 0:29

Kaliska & Adèle
Avoir un tatouage. Une image, un message écrit de façon permanente sur le corps. Certains trouvaient cela déplacé, vulgaire, qui ne cessaient de dire qu’un jour, on pourrait le regretter. Moi, je m’en moquais. Depuis l’âge de seize ans, j’adorais les tatouages. Ce n’était pas pour rien que j’en avais quatre à ce jour, et que chacun d’entre eux représentait quelque chose de spécial, que je voudrais me souvenir toute ma vie, qui allait me marquer jusqu’à la fin de mes jours. Évidemment, avant de les faire, ces tatouages, je les avais pensés et choisis minutieusement, histoire que cela démontre vraiment ce que je voulais faire remarquer avec chacun d’entre eux.

Le cinquième que je souhaitais avoir ne faisait pas exception à la règle. J’étais en train de vivre quelque chose de terriblement difficile, marquant, qui allait me suivre toute ma vie si celle-ci ne se cessait pas subitement à cause de cet événement en question. Il y a quelques semaines maintenant, j’avais appris que je souffrais d’un cancer des ovaires, et en ce moment, je me rendais compte à quel point moi, qui avait une sorte de cancer qui était traitable, cela pouvait être difficile. Et puis, pour la première fois de ma vie, je me mettais à penser à ceux que je ne connaissais pas, à ceux qui vivaient quelque chose de semblable, de pire, et je me disais que si jamais tout se passait bien, je me sentirais fière de m’en être sortie, parce que c’était une épreuve qui était terriblement difficile.

Comment j’allais marquer cette épreuve ? Par la façon la plus indélébile qui soit à mon avis, soit par un tatouage. Je m’étais promis que je n’en ferais qu’un quand tout serait terminé, sur la nuque, juste avant que mes cheveux commencent à repousser – parce que, je ne le cachais pas, je le savais que j’allais les perdre – mais je ressentais le besoin de le faire avant quand même, quitte à en avoir deux en lien avec cela, chose qui ne serait pas vraiment exagérée. Et puis, j’avais déjà une idée de ce que je voulais.

Quand mon idée avait été fixée, j’avais appelé mon amie, Adèle, qui avait également fait mes quatre premiers tatouages, pour lui dire que je voulais en avoir un nouveau. Par contre, pour cette fois-ci, je lui avais demandé si je pouvais passer chez elle, parce que c’était encore plus personnel que tout ce que j’avais fait auparavant. Je ne voulais pas confirmer mon choix dans la boutique de tatouage, dans une atmosphère professionnelle. Je voulais vraiment en parler à mon amie, qu’elle me conseille, qu’elle m’aide dans tout cela. Nous avions donc fini par conclure une entente, comme quoi j’allais passer chez elle en fin d’après-midi.

Avant de me rendre chez elle, j’avais passé la journée à travailler au Urban Coffee, comme je le faisais à presque tous les jours. Par contre, l’esprit n’y était pas vraiment, je pensais surtout à ce qui allait se passer après mon quart de travail, comme si je voulais vraiment finir par fixer mon choix, le conclure, parce qu’après ça, je ne pourrais pas retourner en arrière. Quand finalement, ma journée fut terminé, j’allai ranger mes affaires, puis, vêtue avec la robe noire dans laquelle j’étais allée travailler – qui n’était quand même pas très féminine même si c’était une robe – je me rendis directement chez Adèle. Avant d’arriver, je la prévins que j’étais en route par un message, puis, finalement, quand j’arrivai, je frappai à la porte, et j’attendis une réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Something to remember

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}
» 03. Boy, one day you'll remember me !
» 08. Do you remember me, now ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pop The Glock :: South :: Edgbaston :: Appartement Adèle A. Joyce-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit